Tout savoir sur les génériques

Lancé en 1999, les génériques sont des médicaments à part entière. Né de la chute de la protection du brevet du médicament originel, les génériques doivent avoir la même quantité de principe actif et surtout la même efficacité. Ils peuvent donc avoir des tailles, des formes, un goût et des couleurs différentes. Mais ces derniers ne sont pas fabriqués à rabais. La diminution du coût vient surtout du fait que les laboratoires de génériques n’investissent pas autant dans la recherche de nouveaux médicaments. Un médicament générique est jusqu’à 60% moins cher que l’original et a assuré près de 20 milliards d’euros d’économie à l’assurance maladie depuis sa création.

La fabrication d’un médicament nécessite une technologie avancée, un ou plusieurs principes actifs et des excipients. Par définition, un excipient est un composé non actif sur le corps humain mais ils sont nécessaires pour la fabrication du produit désiré. Ce sont des modificateurs de goûts, des liants ou des diluants. Seuls sont notés en gros sur l’emballage des excipients dit à effet notoire (allergie, hypersensibilité comme le lactose, les huiles de ricin, le talc…).

Pour le marché français, ils sont souvent fabriqués en France ou en Europe. Il se peut aussi qu’ils proviennent d’autres régions du monde. Quelle que soit la zone du monde, les contrôles, toujours effectués par les autorités françaises (ANSM), garantissent sécurité, efficacité et reproductibilité. Une usine de production fabrique plusieurs médicaments  sur le même site. Il se peut même que le médicament d’origine soit fabriqué sur les mêmes chaînes qu’un ou plusieurs génériques.

D’ailleurs, il faut rappeler qu’à chaque étape de la vie d’un médicament est surveillée par un pharmacien : fabrication de la matière première, transformations jusqu’à obtention de la forme désirée, emballage, contrôles qualité, transport, stockage et bien sûr délivrance. Tous ces métiers mal connus du grand public assurent aujourd’hui à la France un système qui garantit aucune contrefaçon sur son réseau de distribution, les pharmacies.

Enfin, ce sont les pharmaciens qui ont fait 6 ans minimum d’études sur le médicament qui sont les experts de ces questions. On voit parfois les médecins s’interroger sur le réel intérêt des génériques. Mais c’est parce qu’ils ne sont pas assez informé sur tout le circuit d’un médicament. Il est donc préférable de s’en remettre aux professionnels dont c’est le métier : les pharmaciens !

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Les conseils en rapport avec cet article